La Papouasie-Nouvelle-Guinée prévoit de fermer Facebook pendant un mois

lecture 1 min
A- A+
lu
Police PNG

La Papouasie-Nouvelle-Guinée prévoit de fermer Facebook pendant un mois entier dans le cadre d'une expérience visant à prévenir l'abus systématique du réseau social.

M. Basil déclare: «Nous identifierons les utilisateurs qui se cachent derrière de faux comptes, les utilisateurs qui téléchargent des images pornographiques, les utilisateurs qui postent des informations fausses et trompeuses sur Facebook. Cela permettra aux personnes authentiques avec de vraies identités d'utiliser le réseau social de manière responsable. » 

La Papouasie-Nouvelle-Guinée ne serait pas le premier pays à interdire Facebook, avec la Chine, l'Iran et la Corée du Nord parmi plusieurs pays appliquant des restrictions sur le réseau social pour la censure et un plus grand contrôle gouvernemental des communications internet.

Cependant, ce sera la première fois qu'une interdiction à l'échelle nationale est imposée avec un calendrier fixe. Un porte-parole de Facebook n'a pas encore répondu à une demande de commentaire.

Le black-out du réseau social du pays intervient alors que le département tente de mieux faire appliquer la loi sur la cybercriminalité qui est entrée en vigueur en 2016. Les dates de l'interdiction restent à déterminer. Si Facebook est jugé incompatible avec les lois sur la cybercriminalité de la Papouasie-Nouvelle-Guinée , le gouvernement examinera la possibilité de créer un tout nouveau réseau social qui servira mieux ses citoyens. Si nécessaire, nous pouvons rassembler nos développeurs d'applications locales pour créer un site plus propice à la communication entre les habitants de la Papouasie-Nouvelle-Guinée et ceux du pays

Nous ne pouvons pas permettre les l'abus de Facebook de continuer dans le pays, a déclaré M. Basil

Source: Independent.co.uk

Source: Papua New Guinea Defense Force

Source Image: Wikipedia