Les Perturbateurs Endocriniens, vous connaissez ?

Les Perturbateurs Endocriniens, vous connaissez ?

Sun, 04/12/2016 - 12:00
Posted in:
2 comments

Les perturbateurs endocriniens sont actuellement au centre d'un débat hallucinant impliquant scientifiques honnêtes, scientifiques achétés, politiciens corrompus et lobbyistes sans scrupule mettant la pression. Les enjeux sont clairs. D'un coté la santé publique et de l'autre, le profit à tout prix.

P.E

 

Les troubles possibles : 

Les perturbateurs endocriniens sont soupçonnés d’être à l’origine de l’infertilité (diminution du nombre de spermatozoïdes), de développement anormal du fœtus, de puberté précoce et d’anomalies de développement du tractus uro-génital mais aussi de cancers, d’allergies, de problèmes musculo-squelettiques, neurologiques et cardiovasculaires. On les suspecte aussi de favoriser l’augmentation des diabètes, d’endométriose, de dysfonctions érectiles, de fausses couches, d’obésité infantile…

 

jeune gros

 

Les PE participeraient à la forte progression observée depuis environ 50 ans des pathologies qui sont sous le contrôle des régulations endocrines : cancers hormonaux-dépendants (seins, endomètre, ovaire, prostate, testicules, thyroïde…), maladies métaboliques (diabète, obésité), troubles neuro-comportementaux, de la reproduction, du développement, de l’immunité… Cela touche surtout les personnes qui sont particulièrement sensibles comme les nourrissons, les personnes âgées. Chez la femme en pré-ménopause, l’effet oestrogénique peut favoriser mastose, kystes ovariens et fibromes utérins. Il augmente également le risque de cancers hormono-dépendants. L’équilibre thyroïdien étant plus fragile chez la femme, les PE agissant sur cette glande seront à considérer.

Chez l’homme, Ayant une action similaire aux oestrogènes, ces perturbateurs hormonaux peuvent accentuer les symptômes de l’andropause après la quarantaine. Il s’agit de la prise de poids, la perte de muscle, la tendance dépressive et surtout, la baisse de libido et de l’érection…

 

troubles

 

Gardons en mémoire qu’a chaque fois qu’une étude sérieuse vise à informer la population d’un danger lié aux aliments, aux médicaments, aux produits cosmétiques, vous constaterez que les industriels ou laboratoires pharmaceutiques concernés brandissent systématiquement des contres études grassement financées auprès de scientifiques dont il est très facile de s’offrir les services. La culture permanente du doute est le meilleur moyen de noyer le poisson auprès de consommateurs peu informés, assurant ainsi la banalisation d’une contamination consentie à grande échelle.

 

bébé

 

La vidéo de Marie Monique Robin sur France Inter témoigne d’une réelle rébellion scientifique. Regardez-la, elle ne dure que 7 minutes. La qualité vidéo n'est pas extraordinaire, mais le contenu sonore atteste du travail rigoureux effectué par Marie Monique Robin… c’est juste ’’SERIEUX’’ quoi. 

 

Francky Lewis

Source : Libération Le Monde

Marie Monique Robin: Journaliste d'investigation, écrivaine : FB

Crédit Photo: Radio Bounane

Add new comment

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
Type the characters you see in this picture. Type the characters you see in the picture; if you can't read them, refresh the CAPTCHA or submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.